Lien Mars/Avril 2017

Editorial !
Je viens partager avec vous un des sujets que le groupe de jeunes de Reims a choisi d’aborder au cours de ce premier trimestre 2017 : Comment vivre en chrétien dans une société laïque ? J’ai été impressionné par la maturité et le sérieux de ce questionnement. Ces jeunes m’aident à réaliser qu’ils grandissent avec des défis qui sont très différents de ceux de ma propre adolescence. Ils m’aident à réaliser que ma responsabilité, notre commun responsabilité à nous les adultes, conseillers, catéchètes, paroissiens est de nous mettre à leur service, au nom du Christ, pour les aider à avancer vers cet avenir qui sera si différent de celui qui a été notre propre horizon. Ils ont reçu une vocation et une mission et ils attendent de nous non pas des conseils, ni même des savoirs. Ils attendent de nous la capacité de poser avec eux devant Dieu les questions qui vont les aider à avancer avec confiance, avec foi dans leur vie. En réfléchissant à ce thème qui n’a pas encore été abordé au moment où j’écris ces lignes, j’ai relu cette phrase e la première épître de Pierre : « Ayez une bonne conduit parmi les païens ; ainsi, même s’ils médisent de vous en vous traitant de malfaiteurs, ils seront obligés de reconnaître vos bonnes actions et de louer Dieu le jour où il viendra » 2,12).

Trois choses sont dites dans ce passage, en cohérence avec la totalité de l’épître : 1) Les chrétiens ne sont pas destinés à vivre effacés de la société ou cachés dans leur maison. Ils vivent au milieu des autres, ceux qui ne partagent pas leurs convictions et devant eux. Dans l’histoire ancienne de l’église on appelait « nicodémites » les chrétiens qui avaient honte de leur foi et la vivaient la nuit par peur de s’exposer en plein jour. 2) Nous devons donc intégrer le risque d’être mal vus en raison de notre foi. Le risque d’être raillé, calomnié est inévitable. Il ne s’agit pas de provoquer le martyre, ce qui serait une attitude malsaine, mais de savoir que notre foi nous prépare à des contradictions et des difficultés qui peuvent être redoutables. 3) Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’apôtre ne nous dit pas d’être indifférent aux personnes malveillantes et à leur tourner le dos. L’apôtre nous engage à rechercher à être bien perçus, même de ceux qui vont nous critiquer et dire du mal à notre sujet. Leur opinion doit être importante pour nous afin que nous puissions, par notre conduite, leur permettre malgré tout de louer Dieu, même si c’est dans longtemps. Je vous invite à lire ou relire les épîtres de Pierre, si utiles pour notre époque et à converser avec nos jeunes. Ils pourraient bien vous encourager …

Votre pasteur, Pascal Geoffroy

Rétrospective Dimanche 29 janvier, le pasteur Pascal GEOFFROY assurait le culte à Charleville, où les enfants s’étaient réunis avant l’école biblique. Pascal a illustré pour eux la parole de Paul (2 Corinthiens 4/7) à propos de la Bonne Nouvelle : « Nous portons ce trésor en nous dans des vases d’argile, pour qu’il soit clair que cette puissance extraordinaire vient de Dieu et non de nous. » Trois récipients sont posés sur la table: une coupe d’argile tout ordinaire, une timbale d’argent, un verre en cristal et un gobelet de plastique ! Les enfants ont ainsi pu découvrir que Dieu place en nous sa Parole comme un trésor, pas forcément dans le contenant le plus luxueux, mais dans l’ordinaire de nos vies très ordinaires ; le trésor de la foi en Jésus-Christ est alors reçu comme un cadeau. Puis le pasteur a médité le texte des Béatitudes (Matthieu 5/3- 12) : premier discours de Jésus qui annonce la Bonne Nouvelle, que nous recevons dans un contexte plutôt morose, défié par l’Evangile : les affligés, les affamés, les persécutés sont accueillis par Jésus avec le poids de leur vie. Jésus nous lance cet appel-pas facile-au bonheur, non pas celui qui nous est souvent promis dans l’immédiat, mais un bonheur à construire (verbes au futur) : regarder le malheur en face, lui donner un nom, donner du courage dans le présent, inviter à l’espérance pour l’avenir ; le malheur n’aura jamais le dernier mot dans notre vie. Mais quel est l’objectif de notre vie? Nous avançons vers le bonheur, pas vers la mort ; c’est l’avenir qui commande le présent ; dans le voyage de la vie, c’est la destination qui détermine les préparatifs. Le Royaume ne devient pas accessible à partir de nos expériences, mais d’une promesse d’un Dieu qui entre dans nos vies à partir de nos pauvretés, de nos fragilités. On a dit que les Béatitudes sont l’autoportrait de Jésus, qui a été doux, pauvre, qui a pleuré, a été persécuté ; malgré cela, il a transformé le malheur en confiance. Heureux êtes-vous si vous acceptez ce projet de vie dès maintenant, malgré les épreuves, pour vivre en plénitude avec le Christ.
Notes de Colette Dantu

Ce même dimanche, au cours du culte, puis du repas partagé, nous avons dit au revoir à Martin REMPP, conseiller presbytéral, qui regagne son Alsace natale (REICHSHOFFEN) pour raisons professionnelles. Merci à lui pour son engagement dans l’Eglise, son dynamisme et sa bonne humeur : les enfants tout particulièrement le regrettent déjà !

Permanences des pasteurs depuis septembre, le pasteur Pascal Geoffroy vient passer 4 ou 5 jours par mois dans les Ardennes. Il assure des permanences au temple, des visites, des études bibliques à Sedan et Charleville, la catéchèse et les préparations au baptême et mariage et le culte. Le pasteur Yves Noyer vient aussi passer quelques jours par mois pour nous aider à préparer les commémorations de l’anniversaire de la Réforme. Pendant ces 4 journées, les pasteurs sont hébergés et reçus à la table des paroissiens. Vous pouvez tous participer à cet accueil et les inviter. C’est une bonne occasion de faire leur connaissance et d’avoir des échanges avec eux et pour eux, de mieux leur faire connaître les protestants dans les Ardennes.
Merci de signaler vos possibilités aux présidentes : Laurence Auchter ou Jocelyne Froidcourt.

Clin d’œil biblique :
D’où vient l’expression: les Saintes Femmes? Pour le savoir…à vos Bibles! Réponse des mois de janvier-février : Qui a des oreilles pour entendre, entende ! Dans son Evangile, Matthieu (13/1-10) rapporte une parabole – ou petit récit symbolique- à l’usage de la foule, celle d’un semeur qui sème en tout terrain la graine de la Parole du Royaume. Mais les auditeurs ne sont guère réceptifs à ce langage allégorique : même les disciples demandent à Jésus pourquoi il utilise ce procédé ; Jésus leur répond qu’il n’est pas donné à tout le monde de comprendre la Parole de Dieu et il est obligé de leur expliquer le sens profond (18-24) qui les amène à réfléchir. La phrase de Jésus sonne encore aujourd’hui comme un avertissement : il existe des situations où toute compréhension n’est pas directement accessible, où l’on est obligé de réfléchir, d’interpréter pour comprendre ; cela revient à dire : « comprenne qui pourra !  » ou « à bon entendeur, salut ! »

Carême protestant 2017 :
Chaque dimanche du 5 mars au 9 avril sur FRANCE-CULTURE, 16H-16H30: conférences de Carême par le pasteur Christine RENOUARD (EPUdF), aumônier coordinateur à la Fondation des Diaconesses de Reuilly; thème: un chemin de vie : les Psaumes. (Rediffusion sur fréquence protestante (100.7) le lundi suivant à 21H30 et sur www.franceculture.fr en Podcast.

Planning pour mars et avril 2017:
Vendredi 3 mars à 20h au Sacré Cœur Journée Mondiale de Prières organisée par les femmes
Samedi 4 mars à 8h30 Conseil Presbytéral
Dimanche 5 mars 10h30 Culte avec Sainte Cène – École et Éveil biblique
Présence du pasteur Pascal Geoffroy sur les Ardennes du 8 au 12 Mars
8 mars de 9h30 à 12h le pasteur reçoit au temple 20h-21h30 Étude biblique œcuménique
Dimanche 12 mars 10h30 Culte suivi d’un repas partagé 14h Assemblée Générale de l’association cultuelle (émargement à partir de 13h30)
Samedi 18 mars 9h → 2017 avec le Pasteur Yves Noyer 14h30 Formation Lecteurs Prédicateurs
Dimanche 19 mars 10h30 Culte présidé par le pasteur Yves Noyer suivi d’un repas partagé
Samedi 25 mars 9h réunion de bureau
Dimanche 26 mars Culte à 10h30
Samedi 1 avril à 20h au Temple de Reims Concert avec Pat Berning (participation financière libre)
Dimanche 2 avril Culte à 10h30 avec Sainte Cène au Temple de Charleville
Dimanche 2 avril à 10h30 Culte au Temple de Reims avec la participation de Pat Berning
Dimanche 9 avril à 10h30 Culte
Présence du pasteur Pascal Geoffroy sur les Ardennes du 12 au 15 avril
Mercredi 12 avril le pasteur reçoit au Temple de 9h30 à 12h de 20h à 21h30 Étude biblique œcuménique
Vendredi 14 avril Culte du Vendredi Saint à 20h pasteur Pascal Geoffroy
Samedi 15 avril 8h30 Conseil Presbytéral
Dimanche 16 avril Culte de Pâques à 10h30
Dimanche 23 avril Culte à 10h30 présidé par le pasteur Pascal Geoffroy
Vendredi 28 et samedi 29 avril Réunion des 4 CP à St Walfroy
Dimanche 30 avril 10h30 Culte